Paris Sportifs Sports

Tout savoir sur les courses hippiques

  • Les courses hippiques sont les précurseurs des paris sportifs, avec une longue histoire.
  • On peut désormais parier en ligne sur des sites spécialisés comme Zeturf après avoir prouvé sa majorité.
  • Les paris hippiques se réalisent sur l'équipe formée par le jockey et son cheval, avec des critères stricts de taille et de poids pour les jockeys.

Les courses hippiques sont les précurseurs des paris sportifs tant leur appartenance historique est forte ainsi que lointaine. Désormais, on peut réaliser des paris turfs en ligne sur notre ordinateur ou même depuis notre téléphone. Mais il s’agit d’une histoire ancienne. Nous nous sommes intéressés aux courses hippiques.

Les paris turf d’hier à aujourd’hui

Les courses hippiques ont une renommée internationale et assez ancienne. En effet, désormais il est possible de parier sur des sites spécialisés comme Zeturf et cela très facilement, en créant un compte et en fournissant des documents attestant votre majorité notamment. Auparavant, les paris hippiques c’était une autre paire de manches. Les Grecs dans l’antiquité s’intéressaient déjà aux courses de chevaux qui étaient très populaires.

Mais c’est avec l’apparition des premiers hippodromes anglo-saxons que l’on a vu se profiler les prémisses d’un sport de plus en plus populaire tout en conservant d’une certaine manière une attitude élitiste. En effet, il y avait d’un côté les propriétaires de pur-sang qui faisaient partie des notables et les joueurs dans les hippodromes qui pouvaient plutôt être apparentés à la classe populaire.

Désormais, avec l’étendue des paris mutuels urbains et la diversification des courses françaises et étrangères, tout le monde peut réaliser des paris hippiques, en ligne ou dans les hippodromes. Le principe est différent de celui des paris sportifs. En effet, tous les gains sont mis en commun, une partie est reversée à l’organisation et le reste divisé entre les gagnants.

Courses hippiques : du cheval au jockey

Quand on réalise un pari hippique, on paris sur différents éléments. Il y a bien évidemment l’écurie, le cheval, son histoire, ses origines, mais il y a également le jockey. Les paris hippiques sont réalisés plutôt sur l’équipe que forme le jockey et son cheval, mais il existe des subtilités et ce n’est manifestement pas un métier comme les autres.

Le jockey, comme le cheval, est « contrôlé » au début d’une course. En effet, celui-ci ne doit pas être trop petit c’est-à-dire moins d’1m55 ni encore trop lourd, plus de 54 kg et cela peut varier que ce soit pour le trot ou encore pour les obstacles où le poids peut monter jusqu’à 60 kg pour 1m60-70 grand maximum.

La formation de jockey

Le métier de cavalier professionnel ou de jockey est un métier passion, quelque chose que l’on a dans le sang  ! Les écoles de courses hippiques sont peu nombreuses et accueillent peu d’élèves, et cela, dès leur plus jeune âge (12-14 ans). Pour pouvoir prétendre à participer à des compétitions officielles, le jockey doit avoir en poche le BEPA pour Brevet d’études professionnel agricole avec option hippique, ou encore, le CAPA : Certificat d’Aptitude Professionnel Agricole Lad Jockey ou Lad Driver.

À ces études et diplômes s’ajoute la licence sportive qui doit être présentée pour concourir. Alors en plus d’être passionné de chevaux et courses hippiques, avoir un physique adapté, le jockey doit préparer l’entrée dans une des 5 écoles. Et seulement 5 % des lad-jockey pourront percer et devenir jockeys reconnus, voir indépendants. Le salaire des jockeys ne fait pas rêver comme celui des footballeurs professionnels puisque l’on parle d’un SMIC pour un jockey en début de carrière auquel pourront s’ajouter des primes en cas de victoires.

Jade Malka
Jade Malka
Jade est une rédactrice passionnée de sport qui partage ses connaissances et son amour pour toutes les disciplines sportives. Avec sa plume vive et incisive, elle décrypte les actualités et propose des analyses pointues sur les stratégies des équipes et l'évolution du secteur.