Sports Nautiques

Plongée : comment bien se ventiler après une apnée ?

Pour avoir cherché des informations sur la ventilation sur le net, je suis bien placé pour vous dire que les réponses pertinentes sont rares et qu’elles ne tendent pas dans la même direction.

Le but de ce post est donc de partager les conseils prodigués par Stéphane Mifsud lors du stage du week-end dernier. Les réponses étant multiples, autant prendre celle du champion du monde, on ne prend pas trop de risque.

Plongée : comment bien se ventiler après une apnée ?

La phase de ventilation s’étend sur une minute et est composée de 4 étapes.

1ère étape : de 1 minute à 20 secondes avant l’apnée

C’est la phase de « sophrologie ». Le but est de se relaxer au maximum, de se détendre, de relâcher tous ses muscles. Projetez-vous votre descente, ce que vous allez faire. Imaginez-vous tel un chiffon flottant à la surface de l’eau. Adoptez un rythme de ventilation normal, respirez calmement.

2ème étape : à 20 secondes avant l’apnée

C’est le travail sur le volume résiduel. Le but est d’évacuer le maximum d’air vicié. Procédez donc à une expiration forcée tout en ramenant vos genoux vers votre buste. Cette manœuvre va vous permettre d’évacuer davantage d’air que dans une position allongée.

3ème étape : de 20 secondes à 5 secondes avant l’apnée

Reprenez un rythme de ventilation normal et restez dans le même esprit que durant la première étape.

4ème étape : de 5 secondes jusqu’à l’immersion

Faites 3 grandes inspirations et expirations et remplissez-vous au maximum lors de la 4ème inspiration tout en mettant la tête en hyperextension (c’est à dire en penchant la tête en arrière).
Il ne vous reste plus qu’à vous immerger !

Récupération

Au niveau de la récupération entre deux apnées, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Afin de ré-entamer une nouvelle phase de ventilation, il faut veiller à ce que le rythme cardiaque se soit stabilisé à un rythme normal. L’idéal est de récupérer le double du temps d’apnée. Cependant, il est bon de savoir que le corps se sature en oxygène après 7 minutes de récupération.

Donc si l’on désire faire le plein complet d’air, il est nécessaire de récupérer au minimum 7 minutes, sans dépasser 13 minutes sinon nous rentrons dans une phase d’échauffement.